Lakshipot

 Réalisé en 2011 

Le village de Lakshipot (600 habitants) est situé à 1900 m d’altitude dans la région de Gorkha. Il était alimenté en eau par des sources peu abondantes et de qualité médiocre. En période de mousson les habitants souffraient de maladies provoquées par la mauvaise qualité de l’eau.

Le projet Lakshipot consistait à capter une source d’eau pérenne et de bonne qualité, située à 5 km du village et à acheminer cette eau jusqu’à un nouveau réservoir à construire à proximité du village.

Ayant eu de la peine à récolter l’ensemble des fonds nécessaires pour la totalité du projet, nous avons décidé de lancer les travaux en faisant quelques restrictions, telles que :

·       Utilisation d’une partie de la conduite actuelle, bien que sous-dimensionnée.

·       Report de la construction du nouveau réservoir.

À la mi-mai 2011, deux membres de l’Association se sont rendus sur place après avoir préalablement donné le feu vert pour commander 2’500 mètres de tuyaux en PE d’un diamètre de 2 pouces (au lieu de 1 1/2 pouce prévu initialement). Le changement de dimension a été fait, suite au doute sur la précision des mesures d’altitude qui nous avaient été transmises par le « Water Committee ». Permission leur a aussi été donnée de pouvoir commencer les travaux.

image002image004

Transport en camion des tuyaux, de Katmandou à Arughat.

image006image008image010image012

Transport à dos d’homme des tuyaux entre Arughat et Lakshipot.

 image013

À l’arrivée des membres de l’Association à Lakshipot, les tuyaux étaient stockés dans une prairie située au-dessus du village.

image014

Quant à la fouille, elle était préparée sur environ 1 km.

Les mesures GPS effectuées sur place ont confirmé les craintes que nous avions, à savoir que les 30 mètres de dénivelé entre la source et le réservoir ne permettraient pas à l’eau d’arriver au réservoir, malgré l’augmentation du diamètre du tuyau.

Avec l’aide des villageois, une autre source a été trouvée quelque 25 mètres plus en amont du captage initial, mais son débit est plus faible. Il sera nécessaire de prospecter le secteur pour trouver d’autres sources et de les ramener dans le captage réalisé.

 image016  image018

Approfondissement de la fouille au droit d’un gros rocher.

Après notre départ, la nouvelle conduite, d’une longueur de 2’300 mètres, était raccordée à la conduite existante. L’eau du nouveau captage arrive au village. L’ancienne source, de mauvaise qualité et de débit insuffisant en période d’étiage, a été complètement abandonnée. La quantité d’eau fournie par le nouveau captage est suffisante pour les besoins actuels du village. A moyen terme, le captage doit cependant encore être amélioré et renforcé par d’autres apports, afin de permettre au village d’envisager sereinement un accroissement de la population et de ses besoins en eau potable. De plus, des bornes fontaines supplémentaires doivent aussi être construits dans le village même.

Ci-dessous est illustrée la technique locale de soudure bout à bout des tubes PE.

 image020image022

Préparation au couteau de chaque extrémité.   Chauffage au feu de bois de la plaque de contact.

image024image026 

Alignement des segments de tuyau.   Insertion de la plaque de fonte de chaque extrémité.  
image028Serrage des deux tuyaux, afin de créer la boursouflure de soudure.

 

Les installations existantes avant la réalisation (partielle) du projet.

image030Captage de la source d’eau potable du village.   image032Chambre de collecte de deux sources, dont une à la limite du tarissement.
image034Ancien réservoir dominant le village.   image036Intérieur du réservoir, quasi vide.
image038Chambre de vannes au départ du réservoir.    image040Source de mauvaise qualité, située en aval du village et utilisée en cas de besoin.

image041

Conduite aérienne permettant de diminuer des longueurs de tuyaux sur un faible dénivelé.

L’eau dans le village.

image043Fontaine placée au cœur du village.   image045

Fontaine implantée en périphérie du village.

image047Remplissage d’un récipient par une villageoise.   image049

Transport d’eau de la fontaine au domicile.

 

 

Les travaux ont continué après notre départ. Le captage a été réalisé sur la nouvelle source, il est protégé notamment du bétail, par des murs latéraux.

image051image053
La source                                             Le captage

En automne 2011, grâce à un complément financier, les villageois ont pu réaliser le nouveau réservoir de répartition au-dessus du village ainsi que deux bornes fontaines pour améliorer la répartition dans le village.

image055image057
Le réservoir de répartition au-dessus du village.

image059image061
Les deux nouvelles fontaines

Pendant la mousson de l’été 2011, période habituelle d’eau de mauvaise qualité, personne n’a souffert de maladies hydriques. Et pendant l’hiver 2011-2012, période d’étiage, il y a eu assez d’eau au village.

Les villageois, le »water commitee » et l’association sont unanimes à considérer que ce projet a été réalisé avec succès.
Des améliorations seront probablement utiles dans le futur, telles qu’augmenter les débits captés et améliorer la distribution dans le village.
Ces travaux feront ultérieurement l’objet d’une extension du projet.

Le 10 avril 2012

Publicités