Khumjung

Réalisé en 2003 et 2004 

Le village de Khumjung situé à 3800m. d’altitude dans la région de l’Everest au pays des Sherpas. Lors d’un treck dans la région, Jean-Jacques Perron à été informé par les autochtones des difficultés d’approvisionnement en eau que les habitants subissaient pendant plus de 6 mois par an. 

Afin de savoir comment leur venir en aide, les habitants ont été priés d’élaborer eux-mêmes un projet pour améliorer leur approvisionnement en eau potable.

Ils ont tout d’abord mis sur pied un comité pour l’eau potable, qui a analysé le problème. Ce groupe mixte d’une dizaine de villageois a donc établi un projet devisé pour l’amélioration des captages, la création d’un nouveau réservoir et le changement d’une partie des tuyaux de transport. 

Au printemps 2003 Jean-Jacques s’est rendu sur place avec Gérard Luyet, afin de contrôler avec le « water committee » la pertinence des travaux envisagés et de valider le projet. Les installations existantes ont été inspectées et des suggestions d’amélioration du projet ont été émises. Les distances et les altitudes ont été soigneusement mesurées, de même que les éventuelles variations de température de l’eau à capter. Au final, il s’est avéré que le comité de l’eau avait été un peu timide dans ses propositions, par crainte de faire un projet trop onéreux ! 

Des échantillons d’eau de chacune des sources ont été ramenés en Suisse pour analyser chimiquement les ressources. Dans ces régions, il est à craindre que l’eau contienne des produits toxiques naturels (arsenic, métaux lourds etc.). Vu l’altitude des sources et compte tenu du fait qu’il n’y a pas de pâturage ni de village au-dessus d’elles, les risques de pollutions organiques ont pu être écartés.

001R2 KHUM    

 

Les éléments du projet peuvent se décomposer comme suit : 

Améliorations des captages des sources A, B, C 

002R KHUM003R KHUM          

Source A                                                                                 Source B

004R KHUM 

 Source C ( ici en période de mousson ) 

 

Changement des tuyaux du captage de la source C 

005R KHUM 

Création de 10 brises énergies sur les conduites de captages des trois sources

006R KHUM007R KHUM008R KHUM       

 

Création d’un nouveau réservoir  de 15 m3 à coté de l’existant

009R KHUM010R KHUM011R KHUM012R KHUM013R KHUM   

 

 

 Changement des conduites entre les réservoirs et les réservoirs de répartitions.

 014R KHUM

Création d’un nouveau réservoir de répartition ( 2 x 1 m3 )pour les deux zones du village alimentées, avec des vannes à flotteur pour éviter les pertes d’eau par débordement.. 

 015R KHUM016R KHUM

 

Changement de 2 réservoirs de distribution de 1 m3 avec vannes à flotteur  

 017R KHUM018R KHUM

 

Changement des conduites de distributions dans le village. 

Installation d’une vanne à flotteur dans le réservoir de distribution de l’école. 

019R KHUM 

Création d’un nouveau point de distribution d’eau dans le village. 

 020R KHUM

 

Ces travaux ont été réalisés par les gens du pays, dans des conditions parfois très difficiles. (Neige, vent, température, altitude)

 021R KHUM022R KHUM

 

 Tout le matériel a été transporté par hélicoptère depuis Kathmandu jusqu’à Shyangboche à 2 heures de marche du village. Depuis là, il a été amené à dos d’homme jusque sur les chantiers.

Soit plus de 6 tonnes de ciment, de 2400 mètres de tuyaux en polyéthylène, 5 cuves en P.E de 1 m3, des  fers à béton, des madriers de bois et de tôles ondulées qui ont été transportées, soit plus de 10 tonnes.  

L’ensemble du projet est revenu à 39.510,- CHF

Un des postes le plus lourd à été les frais de transport par hélicoptère

Le projet à nécessité plus de 1000 jours /homme pour les travaux de fouilles, de terrassement et de maçonneries.

L’ensemble des travaux ont été réalisé par des gens de la région. Les fonds ont été versés, sur présentation des justificatifs, directement au comité du village qui à géré les achats de matériel et le payement des salaires.

023R KHUM024R Khum025R KHUM026R KHUM027R KHUM 

 

Le sable, le gravier sont façonnés sur place à la massette. 

028R KHUM029R KHUM   

 

Les blocs les plus gros sont attaqués à la masse et au burin. 

030R KHUM031R KHUM      

Aucun outils mécanique ou électrique ne sont disponibles. 

032R KHUM

6 octobre 2009

Publicités