Khotang

Réalisation de Khotang

Supervision locale assurée par HELVETAS Népal

2013

 

Le projet d’alimentation en eau potable des villages de Belbote, Thumki et Mangsire, dans le district du Khotang a été étudié et réalisé.

 

Il concerne des communautés faisant très régulièrement face à des pénuries d’eau potable et dont les installations sanitaires étaient quasi inexistantes.

Le projet, financé par Singla-Népal par le biais de la vente des carafes « Eau de Genève », a été supervisé sur place par HELVETAS-Népal.

 

Les hameaux de Belbote, de Thumki et de Mangsire, comptes 200 habitants. Les gens s’approvisionnaient en eau dans une source située sur la rive d’un cours d’eau saisonnier nommé Gairi Khola. Cette source à ciel ouvert et non protégée, rendait son eau impropre à la consommation durant la mousson, car les eaux de ruissellement se mêlaient à l’eau de source.

 Sans titre

Les gens de Belbote devaient consacrer 45 minutes pour chercher l’eau. En raison du faible débit de la source en dehors des périodes de mousson, la corvée de l’eau peut durer 3 heures. Les habitants de Thumki font le trajet en 1 heure. Quant aux habitants du hameau de Mangsire, le plus peuplé et le plus éloigné de la source, le temps dédié à l’approvisionnement en eau varie entre 2 et 5 heures selon la file d’attente.

 

La construction des infrastructures d’alimentation en eau dans les trois hameaux précités, la mise sur pied d’un comité de l’eau, l’éducation des habitants et la formation de personnes chargées de l’exploitation et la maintenance des installations ont fait partie intégrante du projet. L’éducation a mis l’accent sur l’utilisation rationnelle de l’eau, de même que sur les mesures d’hygiène et d’assainissement.

 

Un comité de l’eau a été nommé par les habitants.

Comite.
Les 11 membres du comité de l’eau.

     2013.3 Nouveau captage réservoir

La nouvelle source captée se situe au nord de Thumki, où est construit un réservoir d’une capacité de 5’000 litres  

 

 Pour connecter la source au réservoir, il a fallu  poser plus de 6.6 kilomètres de conduite de transport et construire un brise-énergie

 2013.5 (Construction work at IC)
Six bornes-fontaines ont été construites : 1 à Thumki, 2 à Belbote et 3 à Mangsire. Pour relier ces bornes-fontaines au réservoir, il a fallu poser encore près de 2 kilomètres de conduite de distribution.

 

Six femmes ont été formées et sont chacune responsable de la bonne utilisation d’une borne-fontaine.

 femmes

La nouvelle source a un débit régulier de 0.1 l/s, soit 8’640 l/jour. Avec la population actuelle, une quantité supérieure à 42 litres par habitant est disponible quotidiennement. Si l’on considère une consommation de 36 l/jour/personne, la source pourra approvisionner 240 personnes, ce qui permet de voir avec sérénité une augmentation conséquente de la population.

 fontaine 2

Les bornes-fontaines ont été installées de façon à ce que les gens les plus éloignés mettent moins de 15 minutes pour s’y rendre depuis leur maison et en revenir.

Directement en aval des bornes-fontaines, des petits étangs ont été créés. Ils collectent les eaux de pluie et les eaux d’écoulement des bornes-fontaines. Cette eau peut être utilisée pour d’autres utilisations telles que l’arrosage des jardins, par exemple.

 fontaine 1 WC

. La construction de latrines n’a pas fait partie du financement de ce projet, mais elles ont été réalisées directement par les villageois, suite aux cours donnés sur l’hygiène par un technicien local d’HELVETAS aux membres du comité de l’eau. Chaque ménage a payé CHF 20.- pour le matériel de construction des latrines.

 

Les membres du comité de l’eau ont ensuite transmis leurs connaissances aux habitants

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 De plus, des poubelles ont été mises à différents endroits, dans le but de collecter les déchets non recyclables

Poubelle 

 Afin de pouvoir faire face à de petites réparations sur les bornes-fontaines (notamment au niveau des robinets), les habitants paient un montant de CHF 10.- par année et par borne-fontaine. De cette manière, ils sont directement impliqués dans la bonne utilisation et l’entretien des installations.

 Le projet complet a été devisé à CHF 32’600 (NRs 2’986’758) et a coûté au final

CHF 34’400 (NRs 3’151’090),

Chaque famille a travaillé très durement pour améliorer ses conditions de vie et elles ont ajouté le volet « assainisement » à ce projet.

 Chaque ménage peut maintenant consacrer plusieurs heures par jour à d’autres tâches que la corvée d’eau pour des activités génératrices de revenus pour les adultes ou d’instruction pour les enfants.

 

Genève le 8 avril 2013

 

 

Publicités